Logiciel : un terme générique pour des identités particulières !

Souvent, on emploie le terme "logiciel" pour désigner tout programme informatique qui fonctionne sur une machine. Ainsi, on ne différencie pas les usages et utilisations que l'on peut en faire.
Comment définir un gratuiciel, un partagiciel, un logiciel libre ? Quelques extraits de Wikipédia pour s'éclaicir les idées ....

Il ne faut pas confondre freeware (gratuiciel) et shareware (partagiciel), où l'on peut utiliser le logiciel complet ou bridé gratuitement mais pendant une durée déterminée : par exemple, un logiciel de traitement de texte pourrait interdire la sauvegarde des fichiers créés, ou fonctionner uniquement pendant les 2 mois qui suivent son installation.

Il faut aussi distinguer le freeware du logiciel libre. Un logiciel libre est un logiciel dont le code source est disponible, consultable et modifiable. « Libre ne signifie pas gratuit », en effet, le fait de pouvoir modifier la source n'interdit pas la revente de celui-ci. Quelquefois également, le logiciel était vendu avant que son code source ne soit rendu accessible : on dit qu'il a été libéré.

Un freeware ou gratuiciel, ou graticiel, ou logiciel gratuit est un logiciel mis gratuitement à disposition par son créateur.

Un shareware, un partagiciel, ou un logiciel à contribution est un logiciel propriétaire, qui peut être utilisé gratuitement généralement durant une certaine période ou avec des fonctionnalités limitées. Après cette période d'essai, l'utilisateur doit rétribuer l'auteur s'il veut continuer à utiliser le logiciel ou avoir accès à la version complète.

Un logiciel est libre s'il confère à son utilisateur quatre libertés (numérotées de 0 à 3):

  1. la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages,
  2. la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins,
  3. la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies),
  4. la liberté d'améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.