Contes russes

Les contes populaires sont de bons supports d’apprentissage.
Toutefois, il est indispensable d’en adapter la langue, le plus souvent trop difficile d’accès pour des enfants de l’école primaire, ou vieillie et ne répondant pas aux exigences de l’objectif communicationnel que l’on se fixe. Les programmes de russe suggèrent l’approche des contes теремок, Колобок et Репка.
Une adaptation de Теремок est proposée dans les documents d’accompagnement du programme. Voir aussi la séquence sur Теремок et la séquence sur le conte Колобок.

Interdisciplinarité
Une première approche des contes russes peut se faire en français, en interactivité.
Un élève peut être chargé de faire une lecture à haute voix d’un conte populaire russe : on trouve de belles éditions illustrées par Bilibine des traductions des contes de Pouchkine comme « Le pêcheur et le petit poisson », par exemple.
On en tirera des thèmes à développer :
En géographie : les pays du froid, la taïga, les animaux de la taïga.
En français : les personnages imaginaires, le rôle de la sorcière (Baba Yaga)
En arts plastiques : les représentations de l’habitat, l’isba (voir aussi  "L'architecture russe")
La lecture des images renseignera sur le mode vestimentaire, sur les paysages, sur l’habitat.

L’acquisition des structures
Les contes adaptés sont un bon support pour l’acquisition des structures simples : on y trouve des formules répétitives facilement mémorisables et des dialogues qui peuvent se changer en jeux de rôles.
Leur mémorisation permet d’acquérir beaucoup de vocabulaire en contexte.
Leur théâtralisation est une situation très motivante et permet la réalisation de décors, de costumes, la fierté de jouer devant d’autres en langue étrangère.
Cette situation motive aussi les activités de traduction.
Enfin, ils peuvent être le sujet d’un dialogue interclasse : quels sont les contes préférés de leurs correspondants ? Peuvent-ils faire parvenir un texte simplifié ? Cette activité sera certainement la bienvenue en classe de russe chez les correspondants, de la même façon qu’elle peut être conduite en français au niveau du cycle 3 par nos élèves pour un conte français !

Fichiers : 
CE2 CM1 CM2
Russe