Giovannino senza paura

"Giovannino senza paura" est un conte de la tradition orale, qu’on peut retrouver dans toutes les régions de l’Italie du Nord et du Centre en versions différentes. La version utilisée est très proche de celle de Siena. On peut lire la version qu’en a donnée Italo Calvino dans le recueil Fiabe italiane.

Objectifs :

- Entretenir la motivation pour l’apprentissage de l’italien
- stimuler l’implication émotive des élèves à travers un type de texte à forte valeur affective;
- permettre de relier d’une façon naturelle la langue étrangère proposée à la vie et à l’expérience réelle;
- favoriser le développement du potentiel créatif et linguistique, à travers l’identification avec les personnages et l’interprétation des illustrations, du texte et du contexte;
- favoriser la coopération entre les élèves et développer les compétences de communication;
- permettre d’exercer et de développer les compétences de compréhension et d’expression;
- développer l’aptitude  à anticiper et à formuler des hypothèses;
- faire découvrir d’une façon naturelle des éléments culturels, donner des occasions de réflexion.

Supports :

- Texte simplifié par rapport à la version originale;
- huit dessins, dimension A4, noir et blanc, susceptibles d’être complétés et coloriés, à réaliser par l’enseignant. On pourra s’inspirer des illustrations proposées par la cassette vidéo CE2 sans frontière deuxième partie à l’unité 9, module 3;
- un enregistrement du texte.

 

Déroulement :

- La première phase de l’activité est l’écoute. En proposant des tâches appropriées l’enseignant suscite une écoute active. Il favorise la compréhension en s’aidant d’images, d’objets, de gestes, de bruitages….
- Le récit accompagné par le mime est éclairé par la modulation de l’intonation ; des pauses fréquentes, très brèves, contribuent à entretenir l’attention, permettent de vérifier le degré de compréhension par l’exécution de tâches ou par l’expression des élèves. Pendant le récit l’enseignant met à profit les mots et les structures qui se répètent pour faire participer les élèves au récit : ils proposent ces formes récurrentes.
- Après l’écoute on vérifie la compréhension.
- On propose ensuite au moment opportun des tâches permettant :
     - la réactivation du lexique et la mémorisation du vocabulaire nouveau et des structures linguistiques visés
     - le transfert des éléments langagiers
     - la réflexion sur les situations et les aspects linguistiques et culturels de l’histoire.

Lorsque les élèves sont déjà familiarisés avec l’écrit comme c’est le cas en CM2, on peut proposer des tâches modestes de vérification de la compréhension de l’écrit à partir d’éléments du texte bien maîtrisés à l’oral.

Fichiers : 
CM2
Italien