I'm going on a dragon hunt

Exploitation de l'album "I'm going on a dragon hunt", Maurice Jones,  Puffin Books, 1987

Présentation
Le titre de l'album, "I'm going on a dragon hunt", reproduit les paroles d'un petit garçon qui part à la chasse au dragon avec un bâton (image de couverture) ou un filet à papillons (page de garde), ce qui permet aux élèves d'imaginer à quoi va ressembler ce dragon et comment l'enfant va le chasser (première phase d'anticipation). Ce décalage est un élément essentiel pour comprendre le sens de l'album...Cette première phase d'anticipation peut aboutir à l'élaboration de dessins de dragons par groupes. Lorque l'on aborde avec les élèves l'épisode où l'enfant rencontre le dragon dans la caverne, on n'oubliera pas de comparer les productions. Celles-ci pourront servir à illustrer un album de classe.
Une deuxième phase d'anticipation/prédiction peut donner lieu à une production écrite en français si la lecture de l'album s'interrompt au moment où l'enfant rencontre le dragon dans la caverne : que va-t-il se passer ? Les différentes hypothèses seront confrontées à la bande magnétique si on a pris soin d'enregistrer un script pour la fin de l'album puisque n'y figurent que les illustrations sans les textes. (cf script de l'enregistrement).
Structure de l'album :
Sur son parcours l'enfant est confronté à six obstacles représentés par six paysages (une page par épisode ; les pages de l'album peuvent être reproduites en flashcards) et chaque fois l'enfant  pose la question : "Hallo, what's this ?" 1) It's tall grass 2) It's a wide river 3) It's a tall tree 4) It's a deep ravine 5) It's thick mud 6) It's a cave / It's a dragon.
Face à chaque nouvelle situation, le héros réagit par deux  répliques introduites par 'can't' qui figurent sur une deuxième page ; sur la troisième page, il trouve une solution : 'Have to' ou 'Think I'll'. Même si on peut envisager de faire mémoriser ces expressions comme des blocs de langue ('chunks'), il semble judicieux de remplacer ces expressions par 'Think I can' : cela permet aux élèves de réutiliser certains moyens langagiers de l'album dans une phase finale de 'drama' sans trop de difficultés (cf script de l'enregistrement). Il suffit d'opérer un petit montage sur le texte de l'album pour apporter la modification là où elle est nécessaire.
La rencontre avec le dragon génère une fuite à l'envers qui ramène l'enfant bien au chaud chez lui ! Aux enfants d'interpréter le message grâce à la dernière page (débat interprétatif).

Utilisation possible
L'album est à présenter en troisième année d'enseignement de l'anglais pour réactiver, renforcer et enrichir les expressions de la localisation et de la capacité. La capacité est abordée dans les manuels, qu'elle soit associée aux sports ('I can't play cricket but I can play football' - voir jeu de cricket, cassette "CE2 sans frontières") ou à la musique ('I can't play the violin, but I can play the trumpet' - voir chanson "The music man"). On peut utiliser également les 'chants' de Carolyn Graham. La localisation est présentée, par exemple, dans l'épisode de la vidéo "Muzzy in Gondoland" (animation avec des boîtes).
Raconter l'album permet d'enrichir en contexte le lexique des lieux, d'une part, et, d'autre part, lors de séances préparatoires ou d'activités en "décroché" de s'approprier des concepts comme la représentation de 'over' et la différenciation entre 'across' et 'through'. Les lectures à haute voix mettent l'oreille de l'enfant au contact d'une abondance de sons, les structures récurrentes l'aident à s'approprier le rythme de la langue. Ces éléments sont réactivés lors d'une phase finale de théâtralisation où le geste et le mime libèrent la parole parce que chacun s'est exercé à plusieurs reprises en amont.
La réalisation d'un album de classe permet d'introduire l'écrit de façon finalisée.
Les compétences d'anticipation mises en oeuvre à partir du titre et pendant la lecture de l'album sont transversales et susceptibles de susciter le plaisir de lire et d'écrire. Pour répondre à l'hétérogénéité des classes ou aux besoins de classes à niveaux multiples, l'utilisation de l'album multiplie les situations de rebrassage et/ou d'enrichissement, de reconnaissance et/ou d'approfondissement.

Objectifs linguistiques et phonologiques
Lexique :
Rebrassage des prépositions : round, under, up, down, on, in, to.
Eléments nouveaux : over, through, across.
Eléments à reconnaître mais non exigibles en production : on top of, up to the top, inside.
Rebrassage des noms : a tree, a river.
Eléments nouveaux : grass, a ravine, mud, a cave.
Rebrassage des adjectifs : tall, deep.
Eléments nouveaux : wide, thick.
Rebrassage des verbes : go, jump, turn, swim, fly.
Eléments nouveaux, compris soit par inférence, soit grâce à un indice dans l'illustration désigné par le maître (la voile pour 'sail', la perche pour 'leap', la liane pour 'swing', le couteau pour 'chop', les plumes pour 'fly', l'équipement de nageur pour 'swim', la position à califourchon pour 'climb'), soit grâce à une certaine ressemblance avec le français associée à l'illustration et au mime ('charge', 'float'), voire à la trace écrite ('tunnel'), soit grâce à l'onomatopée ('squelch') renforcée par le mime et l'illustration

Structure :
Rebrassage : What's this? It's ... a (réflexion sur la langue : les déterminants). Can't / can (voir séquence "From head to toe" dont l'objectif est l'"expressing capacity").
Elément nouveau : Think (I can).

Phonologie :
L'intonation (rise and fall) de la question 'What's this?
Les sons longs des voyelles : [a:] can't, grass, charge ;
                                                 [ i:] ravine, leap, deep ;
                                                 [ ɔ:] tall, walk ; 
                                                 [u:] through.
Les sons brefs [i] river.
Les sons [θ] through, thick ; [ə] across, hallo ; [ ʌ ] mud, tunnel.
Les diphtongues [ai] wide, drive, fly ; [ei] sail, cave, tail ; [ әu ] hallo, over, float ; [au] round.
Réflexion sur la langue : les liens phonie-graphie.

Matériel
Les 'flashcards' des prépositions sous forme de codage sont fabriquées par l'enseignant  (sur du bristol recouvert d'un film transparent) à partir des propositions de la classe.
Les 'flashcards' des lieux peuvent être agrandies à partir des illustrations de l'album et réduites pour les planches de 'Bingo'.
L'enregistrement du script proposé peut être demandé à un assistant.
Pour inciter les enfants à lire par eux-mêmes l'album, plusieurs exemplaires peuvent être commandés de façon à enrichir la BCD de classe. Les différents exemplaires peuvent être mis à disposition des enfants pendant la confection de leur album de classe.
Des bandelettes reproduisant quelques extraits du texte de l'album (affichées au tableau pour l'activité de 'reading'). Des étiquettes-mots des prépositions.

Déroulement
- séance 1 : expression de la capacité et de la localisation
- séance 2 : lecture de l’album jusqu’à « Have to sail across it »
- séance 3 : suite de l’album jusqu’à « It’s a cave »
- séance 4 : découverte du dragon (de la p. 16 à la fin)
- séance 5 : préparation de la dramatisation de l’album
- séance 6 : dramatisation et évaluation

CM2
Anglais