Mallette

Objectifs :  Découverte des traditions, des habitudes alimentaires et des aspects géographiques et culturels.

Mode de regroupement :
- première phase : collectif;
- deuxième phase : groupes (2/3 élèves).

Matériel  :
Tout objet (dépliants, objets souvenirs, cartes postales, plans, publicités, emballages de produits, tickets de bus ou de train, photos, friandises…) caractéristique de la Toscane.

Prolongements :
On peut enrichir la mallette : on rajoute des images, des objets, des informations, des interviews enregistrées, des documents trouvés par les élèves et/ou adressés par les correspondants dans le cadre du dialogue interclasse.

Déroulement :
Préalablement l’enseignant aura cherché une boîte ou, mieux, une petite valise, d’aspect agréable et en aura déterminé le contenu en sélectionnant des objets variés qui :
- éveillent la curiosité (ex : bannières des contrade )
- présentent des caractéristiques ou des détails permettant un développement spécifique (ex : photos du Palio, etc.)
- soient autant que possible, authentiques (ex : étiquettes de fromage ou de bouteilles…).

L’enseignant installe la valise fermée au milieu du groupe des élèves et il les invite à en deviner le contenu ; les élèves lui posent des questions auxquelles il répond par fuoco, fuochino, acquetta, acqua, gelo selon qu’ils approchent plus ou moins du contenu. Il donne des indices pour limiter le champ des hypothèses.
Au bout de quelques minutes il ouvre la valise, il en étale le contenu sur une table et laisse les enfants découvrir les objets et formuler leurs commentaires. On peut classer les objets par catégories : quello che si mangia, si beve…
Ensuite il propose aux élèves intéressés par un même objet de se regrouper à deux (3 maximum) pour travailler autour de l’objet choisi : ils l’observent et élaborent une brève présentation en mobilisant leurs acquis avec l’aide du maître. Ils préparent aussi les questions qu’ils souhaiteraient éventuellement poser à leurs correspondants.
A la fin de son analyse, chaque groupe communique aux autre, avec un bref énoncé, ses découvertes.
L’enseignant prépare une synthèse écrite des énoncés, classés par sujet, et la distribue à toute la classe. Les élèves la collent dans leur cahier.

Variantes :
On peut utiliser la mallette comme motivation, point de départ d’une activité, mais aussi comme synthèse ou évaluation d’un travail effectué.
On peut concevoir une mallette pour l’appropriation et la réactivation du vocabulaire lié à un champ lexical donné (ex : la mallette des couleurs). Il est très important que la mallette soit une sorte de “ boîte à malices ”, où les objets sont cachés au début ; la découverte par le toucher, ou l’odorat motive l’expression orale et aide l’appropriation et la mémorisation.

CM1 CM2
Toutes langues