Evaluer un projet d'échange

Nécessité d'évaluer votre projet, pour vous, pour vos élèves, pour votre inspecteur, pour les parents de vos élèves, pour l'ensemble de la communauté éducative.

Un guide d'évaluation européen, "MICE"

 

Vous trouverez sur http://www.mice-t.net/micedownfra.html un guide d’évaluation contenant plusieurs outils destinés à vous aider dans les différentes étapes que vous allez rencontrer.
Nous vous conseillons de lire attentivement l’introduction ci-dessous avant d’utiliser cet outil.


1. Le tableau des indicateurs de réussite présente toute la palette des effets possibles d'un projet de partenariat européen.
Ils sont répartis en quatre catégories :
- les élèves,
- les enseignants,
- l'établissement
- le partenariat

Ces catégories se subdivisent en différents aspects, par exemple :
- compétences linguistiques,
- compétences disciplinaires,
- compétences sociales,
- citoyenneté européenne,
- etc. ...

Ce tableau est destiné à vous aider à choisir les aspects que vous souhaitez évaluer.
Chaque « équipe » dans chaque établissement partenaire peut faire ses choix puis mettre en commun certains objectifs à évaluer ensemble, lors d'une rencontre transnationale.
Assurez-vous que tous les partenaires soient bien informés sur les priorités, les objectifs et la planification de l'évaluation.

2. Une liste d'instruments d'évaluation vous est également proposée.
Vous pouvez choisir au sein de cette liste l'instrument qui vous servira à évaluer tel ou tel aspect de votre projet. Les instruments proposés ici ne sont en aucune manière une "table de la loi".
Ce sont des suggestions en vue d'une évaluation. L'équipe du projet MICE est ouverte à tous les commentaires et à tous les amendements.
Si vous avez d'autres idées, de nouveaux exemples d'outils, n'hésitez pas à contacter l'équipe par e-mail (guy.tilkin@alden-biesen.be). Ce site sera complété et mis à jour régulièrement.

3. Des exemples pratiques d'évaluation.
Dans le tableau des indicateurs de réussite, des liens ont été créés vers des instruments déjà conçus pour évaluer tel ou tel aspect d'un projet. La page récapitule des indicateurs de réussite (preuves que le projet a eu tel ou tel effet) et propose des moyens de collecter l'information à ce sujet.
Vous pouvez vous inspirer de ces exemples, les combiner à votre convenance, les adapter à votre situation et créer ainsi votre propre outil d'évaluation.


Qu'est-ce qu'une démarche d'évaluation ?
L'évaluation est un processus qui accompagne un projet et sert à vérifier dans quelle mesure les objectifs fixés sont atteints ; elle permet d'identifier des aspects qu'on souhaite améliorer et facilite la prise de décision, y compris les changements d'objectifs et de moyens pour les atteindre.
L'évaluation, puisqu'elle accompagne toutes les phases d'un projet, comprend elle même plusieurs étapes :
- le recueil des données en fonction des objectifs et des objets de l'évaluation;
- l'analyse et l'interprétation de ces données à partir desquelles on tire des conséquences ;
- la remédiation en fonction de ce que l'on a constaté.

Le processus d'évaluation, s'il est engagé dès le démarrage du projet, devrait :
- faciliter l'élaboration de votre projet et la concertation avec vos partenaires ;
- faciliter le suivi de votre projet; vous aider à mieux voir et démontrer les progrès réalisés et les résultats ;
- mettre en évidence la qualité de ce que vous faites, votre progression ;
- faire mieux connaître les résultats, les acquis, faciliter la rédaction des dossiers de présentation du projet et des rapports de bilan à la fin de chaque année de projet.

Quand évalue-t-on ?
Pour qu'une évaluation soit efficace, elle doit être introduite dès le démarrage du projet. Comment mesurer l'amélioration quand on n'a pas, dès le départ, une idée de ce que l'on veut améliorer ? L'évaluation doit être considérée comme une partie intégrante du projet et elle intervient à toutes les étapes-clefs : au démarrage, pour assurer le suivi, lors des rapports intermédiaires, des rencontres entre les partenaires, du bilan, ...

Qui évalue ?
Dans le cas d'une auto-évaluation, c'est à l'établissement de dire qui va faire l'évaluation. Il peut s'agir de plusieurs personnes (des enseignants, de la direction, des coordinateurs, ...). Si l'on veut intégrer des élèves comme évaluateurs, ils devraient alors être impliqués dans le choix initial des domaines et des aspects qui sont évoqués ci-dessus.
Il peut être très utile de désigner, d'élire, de nommer un ou plusieurs responsable(s) en charge de l'évaluation qui suivra plus précisément cette partie du projet. Ce responsable collectera, par exemple, les données, les documents relatifs au projet dans un « dossier». Il peut également tenir le journal de bord du projet.
On peut également imaginer que des écoles, impliquées dans différents Projets Européens, fassent un audit les unes pour les autres de leurs projets respectifs.

Ce qu'il faut garder à l'esprit
Il est impossible de tout évaluer. Il faut faire des choix parmi tous les éléments qu'implique un projet.
Les effets peuvent apparaître à court et à long terme.
Il ne suffit pas de constater, il faut aussi prouver et répondre à la question "comment savons-nous que ... ? "
- Pensez à collecter dans un dossier spécifique toutes les "preuves" qui seront utiles lors de vos réunions de partenaires ou lors de présentation du bilan à un chef d'établissement, un inspecteur, ... .
- Pensez aussi à vous demander "quelle est la signification de tout ça pour nous ?" et "vers quoi voulons-nous aller ensuite ?".
L'introduction de l'évaluation dès le démarrage d'un Projet Européen devrait contribuer à faire entrer une culture de l'évaluation dans l'École.

© MICE project. Tout ce qui est présenté sur ce site est libre de droit pour les établissements scolaires qui l'utilisent pour évaluer.
Merci d'insérer « © MICE project » quand vous faites une présentation de cet outil.

Accès à l'outil européen d'évaluation des projets d'échange MICE :
http://www.mice-t.net/micedownfra.html